lundi, septembre 29, 2008

I was here.

Dédicace à Zahra ^^



5 commentaires:

Marie a dit…

Salut ! Je suis exactement le genre de fille que tu as illustré derriere ! Tellement que j'ai envie de partir de penninghen. Et pourtant j'ai eu mon passage. Je dois me decider avant jeudi car j'hésite avec intuit lab (bonne ambiance, anglais, suivit des eleves, petites classes....).

Tu pourrais me reseigner si les professeurs sont autant des ogres les années suivantes ? Si les crises d'angoisses en AG continue car j'me tape des mauvaises notes sans comprendre. Alors que certains font de belles merdes et ont des super notes.

Aussi si y a un meilleur suivit des eleves, si on nous explique ce qui va ou non ou encore on nous explique comment faire ou si au contraire ca continue a etre "l'école de la demerde?"

Si c'est autant le hachoir qu'en prepa, si y a tjrs des quotas. Comment ca fonctionne. Aussi ce qui change vraiment par rapport a la prepa. Si on dort tjrs 6h par semaine ?

Enfin, si tu pouvais me rassurer sur les années futures :)

(ps : jai laissé l'url de mon blog pour la réponse si tu veux bien repondre)

Merci

marie a dit…

(désolé du flood); l'url est sur mon nom en haut

Sybil a dit…

Pour répondre à ton message de détresse:

Pour être honnête, je peux déjà te dire une chose: Ça va pas être la fête, ça va pas être rainbow et bisounours land, ça va pas être happy marshmallow hour tous les soirs à 17h et holy sleepy time tous les matins, ni zen ni stressless, ni trop facile les doigts dans le nez que je te fais des trucs qui plaisent à coup sûr.
Comme partout, et comme toujours, tu vas morfler.

Après, faut y voir le bon côté des choses:

D'un, t'es libre. T'apprends comme tu veux, où tu veux, plus t'es décalé et perso, mieux c'est, plus t'as ton univers et plus tu t'affirmes, plus ils te kiffent.
(Ce qui n'est pas toujours le cas dans les autres écoles où tu n'as que des exercices et où il est difficile de s'exprimer.)

De deux, l'école de la démerde, ben ça t'apprends justement à te démerder. Parce que n'importe quel pélo de nos jours sait utiliser photoshop et after, et que n'importe quel chinois ira te faire des rendus 3D de ouf avec des shading de malade tellement que tu pensais que c'était pas possible.
Par contre, savoir réfléchir, innover, créer, interpréter, et surtout, te débrouiller pour trouver ce dont tu as besoin quand tu en as besoin, ça, c'est pas donné à tout le monde.
Et indirectement, Penninghen, ça te forme à ça.

De trois, tu penses que tu en as chié cette année, mais ça t'as habituée à un rythme de travail qui ne changera pas. Ni dans les prochaines années d'étude, ni dans les prochaines de ta vie professionnelle. Alors à la question: est ce que c'est plus facile/est ce que ya moins de boulot? C'est un NON catégorique.
Par contre, est ce que maintenant tu travailles mieux, plus vite, plus fort, plus haut, et plus organisé? Oui. Du coup, tes nuits de 8 heures, elles reviendront tout naturellement, et mieux encore, tu les appréciera à leurs justes valeurs.

Pour te donner un exemple, dans mes journées de 24 heures, j'arrive à caser ma thèse, un boulot en freelance à côté, plus voir mes amis le soir, et dormir 7 heures la nuit. Si ça c'est pas de l'optimisation, mon cul c'est du poulet.

Sybil a dit…

De quatre, le suivi des élèves, c'est à toi d'aller le chercher. Moi je suis assez solitaire et j'aime bien faire mon truc dans mon coin, mais si tu veux vraiment avoir des avis, il faut aller les réclamer. Ils sont pas là pour être tout le temps sur le dos des gens, et surtout, ils ne veulent pas s'imposer pour brider nos développements. Alors si tu veux un suivi, tu vas les voir, ou mieux, puisque maintenant nous sommes dans une nouvelle ère de la communication, tu leur envoies un email, et à coup sûr, ils te répondent dans les deux jours, en détail, exemple à l'appui. (les plus sympas te fileront même des bouquins de leur collection personnelle !)
Faut juste oser, insister, y aller au culot, comme d'hab.

Et enfin, de cinq, Penninghen, rien que pour le nom, ca vaut le coup de payer. Ton école, j'en ai même pas entendu parler.
L'anglais? Tu peux faire erasmus en troisième année (moi j'suis partie en Australie, pas besoin de 5 ans de cours d'anglais pour parler, 5 mois là bas et ca suffit)
Les petites classes? Ca t'apprends pas à te démarquer et à remuer des coudes pour te faire remarquer. Quand tu sors de l'école, ca va être la jungle. D'autant plus maintenant avec la crise, va falloir te vendre, ma cocotte. Alors autant t'y faire dès maintenant.

Tout ça pour dire que Penninghen n'a pas que des bons côté, que j'en ai bavé pour arriver au bout et que j'ai toujours trouvé qu'il y avait pleins d'injustice, j'ai beaucoup râlé, je me suis beaucoup plainte. Mais là avec le recul, je comprends.


En Australie, j'ai été à 1 cours sur 10. Je faisais que voyager. Je suis quand même revenue avec 90/100 de moyenne, un ego gros comme un élément à force de compliments, tellement les autres élèves étaient impressionnés par la différence de niveau.

L'été dernier, j'ai fait un stage dans une agence d'habillage TV. Non seulement ils m'ont gardée jusqu'au dernier jour avant la rentrée, non seulement ils m'ont payée plus que convenu, avec des cadeaux assez oufs, mais ils m'ont rappelé plusieurs fois pour des missions, et je bosse maintenant pour eux quasiment à plein temps alors que j'ai même pas fini Penny.

Et le boulot, à côté de Penninghen, c'est trop pénard.

Alors ouais, très honnêtement, ça vaut le coup.
Si c'était à refaire, j'hésiterai pas une seule seconde.


Syb'

Little Sweet Poison a dit…

Salut,

Je sais pas si tu t'occupes encore de ton blog, mais je me souviens à quel point ton message m'avait motivé lorsque je voulais partir.

Je tenais à te dire qu'aujourd'hui je suis presque en pleine thèse et je serais diplômée en juin.

Evidemment, si tu veux venir voir mon travail ça me ferait plaisir.

J'espère que de ton côté tu as trouvé un poste qui te plait vraiment ou si tu es free que tout fonctionne comme tu as pu l’espérer et l'imaginer.

Bonne continuation à toi.

Marie